Bilan Local

L’EXPÉRIENCE DE VOTRE DÉPUTÉ

ECOUTER-REPRÉSENTER-RELAYER

Ces missions essentielles, François Vannson a su les assumer avec dévouement et détermination.

Il a accompli efficacement son rôle de porteur des attentes des Vosgiennes et des Vosgiens à l’Assemblée nationale avec plus de 625 questions écrites et orales posées au gouvernement.. Il est auteur ou cosignataire de 128 propositions de loi. Spécialisé dans les questions de défense nationale et de justice il est notamment l’auteur du rapport sur le projet de loi du 3 août 2009 relative à la gendarmerie nationale ou du projet de loi organique du 13 février 2012 portant diverses dispositions relatives au statut de la magistrature.

Parce que François Vannson privilégie la proximité et les contacts humains, plus de 6630 personnes ont été reçues dans ses trois permanences (Remiremont, Le Thillot, Gérardmer) pour résoudre les difficultés qu’elles peuvent rencontrer, les plus simples comme les plus complexes. Face aux difficultés économiques, il est toujours à la disposition des salariés et des partenaires sociaux pour relayer leurs attentes et leurs propositions auprès des pouvoirs publics et notamment du gouvernement. Il a ainsi obtenu l’extension aux Hautes Vosges du contrat de transition professionnelle (CTP) qui prévoit plus de flexibilité et une meilleure prise en charge des indemnisations des demandeurs d’emploi et soutient leur reclassement.

Afin de recueillir les attentes de ses concitoyens, François Vannson a créé « Les Jeudis de l’Assemblée », réunions d’information et de concertation, ouvertes à tous, qui permettent d’aborder des grands thèmes de société. La dernière édition a été consacrée à la réduction de la dépense publique.

 

FAIRE VIVRE NOTRE MONTAGNE

Président du groupe d’études sur la Montagne de l’Assemblée nationale de 2002 à 2007, François Vannson est intervenu sur toutes les thématiques relatives à la Montagne. Après avoir obtenu la publication par les Journaux Officiels de l’ensemble des textes relatifs à la montagne, François Vannson a soutenu auprès du gouvernement l’idée de la création d’un code de la montagne. Cette codification, reconnaissance de la spécificité montagnarde et outil de la mise en œuvre d’une véritable politique de la montagne, a été inscrite dans la loi d’orientation agricole du 5 janvier 2006.

C’est à François Vannson que Laurent Wauquiez, Secrétaire d’Etat chargé de l’emploi, a confié la mission de réaliser un rapport sur le développement de l’emploi en zone de montagne. Après plus d’une centaine d’auditions d’acteurs de la saisonnalité et des déplacements dans l’ensemble de nos massifs, il a formalisé plus d’une soixantaine de propositions portant sur le logement, la santé, les droits sociaux, le transport, l’information dans un rapport remis à Xavier Betrand, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé. Les conclusions de ce rapport, qui suscitent un très large consensus parmi les professionnels de la montagne et les partenaires sociaux, ont pour certaines, d’ores et déjà été reprises par le Conseil National de la Montagne. François Vannson déposera une proposition de loi pour que les mesures qu’il préconise nécessitant une traduction législative soient mises en œuvre.

Notre territoire bénéficie d’un fort potentiel touristique qui doit être valorisé. François Vannson a encouragé toutes les initiatives y contribuant. C’est ainsi qu’il a soutenu, avec les partenaires institutionnels, les projets d’Unités Touristiques Nouvelles (UTN) dans le massif des Vosges. A La Bresse, ce sont 35 millions d’euros qui ont été investis dans le domaine skiable. A Ventron, dont le projet d’UTN vient d’être validé, ce sont 15 millions d’euros qui vont être investis. Autant de réalisations qui rayonnent dans la circonscription et participent au dynamisme de l’économie locale et au développement de l’emploi. C’est toujours cette logique de l’emploi qui a conduit François Vannson à se battre pour obtenir le maintien de la filière hôtellerie restauration du Lycée Camille Claudel de Remiremont, complémentaire du Lycée Hôtelier de Gérardmer car les professionnels du secteur ont besoin de main d’œuvre qualifiée pour répondre à la demande touristique.

Le thermalisme est un atout considérable pour notre activité touristique : François Vannson a favorisé la reprise du Domaine Thermal de Plombières-les-Bains, alors en grande difficulté, par le Groupe DocteGestio qui va investir 2,5 millions d’euros, à l’heure où le tourisme thermal se développe.

L’industrie dans notre territoire n’est pas vouée au déclin si les initiatives innovantes sont soutenues. François Vannson a accompagné auprès des ministères le projet Fibers porté par Ventron Confection, qui consiste à revaloriser des déchets textiles non recyclables pour en faire de nouveaux produits, notamment à l’export. Son engagement a permis à l’entreprise d’obtenir 6 millions d’euros d’aides directes et d’avances remboursables sur un investissement total de 12 millions d’euros. Ce concept qui s’inscrit dans une démarche environnementale de développement durable permettra la création de 40 emplois dans la circonscription.

Le développement des PME locales demeure une priorité. C’est dans cet esprit que François Vannson a appuyé auprès du ministère de l’aménagement du territoire l’entreprise « Chalets et Maisons Poirot » dans son projet inédit de transformation du bois par séchage. Ce procédé ouvert à toute la filière permet enfin d’utiliser et de valoriser les ressources en bois locales. Pour lancer cette activité nouvelle qui a généré la création de 55 emplois, la société a obtenu une prime d’aménagement du territoire de 440.000 euros. L’attribution de cette aide, pour une activité qui faisait défaut à la filière bois vosgienne est une reconnaissance du dynamisme des entreprises locales.

AIMER Y VIVRE

Soutenir le développement et l’aménagement de nos villes et villages est l’une des priorités de François Vannson. C’est pourquoi le projet de déviation du Thillot doit être soutenu et les travaux poursuivis jusqu’à Bussang, à la fois pour la sécurité des usagers et des riverains. Ils contribuent par ailleurs au désenclavement de la Vallée de la Moselle et donc à son développement économique. François Vannson continuera à soutenir ce dossier financé en partie par l’Etat, dont les députés votent le budget.

Par l’intermédiaire de la réserve parlementaire, il accompagne les projet des municipalités de la circonscription qui ont bénéficié de plus de 1.800.000 euros de subventions exceptionnelles.

Parce que le tissu associatif joue un rôle essentiel dans l’animation de nos villes et villages, et contribue à donner plus de dynamisme et de vie, à resserrer les liens sociaux et à renforcer l’attractivité touristiques, François Vannson soutient les initiatives qui lui sont soumises par les associations qui, dans notre circonscription, ont bénéficié de 620.000 euros pour mener à bien leurs projets culturels, sportifs ou humanitaires.

Enfin, parce que nos traditions rurales doivent être préservées, François Vannson a d’abord obtenu grâce à « l’amendement bouilleurs de cru », le droit pour tous les propriétaires d’un verger de distiller leur récolte avec une franchise de droits de 50 % sur les 10 premiers litres d’alcool pur. Il a ensuite obtenu le rétablissement du « privilège » du bouilleur de cru pour ceux qui en bénéficiaient et qui leur permet de distiller 10 litres d’alcool pur en franchise totale de droits. Ces deux mesures contribuent à la préservation de l’environnement et de la biodiversité, notamment à travers l’entretien et le développement des vergers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>